Une parenthèse pour les aidants en Moselle

, par Souad Daho

Une première en Moselle

Depuis le 1er décembre 2019, la première maison des aidants a ouvert ses portes dans l’Est, en Moselle à Freyming-Merlebach dans les locaux du bailleur social SNI Ste Barbe. Elle accueille aujourd’hui 27 adhérents.

Céline Osbild, chef de mission de développement territorial à l’ANGDM coordonne depuis un an la création de cette maison des aidants.

Financée par l’Agence régionale de la santé, le département de la Moselle, l’ANGDM et la CANSSM, La Parenthèse (c’est le nom de la maison des aidants), se veut être un lieu d’accueil, d’écoute, de conseil et de formation destiné aux personnes qui vivent au quotidien les contraintes de la dépendance, de la maladie ou de la perte d’autonomie de leur proche.

La parenthèse, un projet participatif

Quand on sait qu’en France, près de 7 millions de personnes aident un proche dépendant, le besoin de soutien de cette tranche de la population devient indispensable tout particulièrement dans les anciens bassins miniers, touchés par le désert économique laissé par les industries de charbon, de fer ou de houille.

La particularité de l’initiative portée par l’ANGDM est la co-construction du projet avec des personnes qui vivent les contraintes du statut d’aidant au quotidien. Aussi, trois aidantes ont contribué à bâtir le projet en mettant à profit leur expérience afin de mieux cibler les besoins du quotidien des futurs adhérents. Elles font partie intégrante du conseil d’administration de la structure.

Une dynamique territoriale pérenne et partenariale

L’ANGDM a souhaité impulser une dynamique à l’échelle locale débouchant sur un dispositif pérenne et partenarial. La maison des aidants met en place un programme adapté avec des professionnels mosellans du social pour que les aidants trouvent un lieu d’expression, de lâcher-prise et de bien-être.

Un théâtre forum, Les Mots Zélés propose des ateliers collectifs, ludiques et interactifs pour échanger autour de situations de la vie quotidienne.

L’accent est également mis sur le bien-être afin d’inciter l’aidant à prendre soin de lui comme il prend soin de l’autre.

Un espace multi-publics

Un autre axe fondamental qui a motivé cette création consiste à fonder une maison des aidants identifiée et ouverte à tous non seulement pour les aidants de personnes âgées dépendantes mais aussi de personnes en situation de handicap.

L’accueil multi-public de La Parenthèse en fait une structure innovante sur le territoire de la Moselle.

On en parle dans la presse

Un article du Républicain Lorrain est paru le 22 janvier pour relayer l’information à l’échelle locale et promouvoir l’initiative de l’ANGDM.

L’inauguration officielle de La parenthèse est prévue au printemps.

La Parenthèse,
2, avenue Emile-Huchet
57800 Freyming-Merlebach

Renseignements, adhésion :
Web : www.maisondesaidants-freyming.fr
Tél : 07 86 21 39 62
e-mail : laparenthese.maisondesaidants@gmail.com

L’aide aux aidants : plus que des actions, une orientation stratégique pour l’ANGDM

Aussi, depuis 2004 :
• Des ateliers de formation et d’information sont menées par les services sociaux de l’ANGDM, seul ou en partenariat sur tout le territoire ;
• Des séjours « aidants-aidés » et destinés aux personnes à mobilité réduite sont organisés une fois par an dans chacune des 3 régions ;
• Un partenariat avec l’association française des aidants a été initié dans le cadre de groupes de parole et de « Café des aidants » ;
• Des ateliers d’écriture, intitulés « une histoire qui conte » dans le Pas-de-Calais ont donné lieu à la publication de trois romans écrits par des aidants ;
• Une prestation financière d’« aide aux aidants » pour la prise en charge de solution de répit pour l’aidant est proposée aux retraités miniers et leurs ayants-droit ;
• Un maillage territorial et une bonne connaissance des partenaires locaux est solidement consolidé ;
• Une maison des aidants pilotée par l’ANGDM existe à la Grand’Combe dans le Gard.